Construits sur un sol artificiel , à quatre ou cinq mètres au-dessus des rues adjacentes. Les quartiers sur dalles séparent les piéton, en surface, de la circulation automobile en sous-sol. Érablis dans les années soixantes, ils promettaient une ville plus agréable, plus sûre et moins bruyante.